Le barbier de New York prévoit un DJ et un bar approvisionné pour célébrer la réouverture

Le barbier de New York prévoit un DJ et un bar approvisionné pour célébrer la réouverture

Lundi va être un génial journée des cheveux à New York!

Les salons de coiffure et salons Big Apple se préparent à tout faire alors que la ville entre dans la phase deux de réouverture de sa fermeture contre les coronavirus lundi – avec un propriétaire qui a même installé une cabine de DJ et un bar pour célébrer.

«Les boissons sont prêtes à partir. Vous ne pouvez pas épeler un salon de coiffure sans «bar» », a déclaré Alex Shamuelov, copropriétaire du salon de coiffure Ace of Cuts dans l’East Village.

Pour porter un toast à la ville qui revient à la vie, il prévoit d’offrir aux clients des rafraîchissements dans un bar bien approvisionné à l’intérieur de la boutique sur East 6th Street près de l’avenue A, et de mettre en place une table de DJ en plein air, a-t-il déclaré.

« Nos clients ne peuvent pas attendre. Ils nous ont dit à quel point ils nous manquaient. J’ai hâte de voir tout le monde, combien de cheveux ont poussé sur leur tête et en quoi je vais les transformer. « 

La deuxième phase de réouverture très attendue de la ville – qui permet également de manger en plein air dans des restaurants, des magasins de détail en personne et des terrains de jeux ouverts – n’est pas arrivée une minute trop tôt pour certains New-Yorkais, qui disent qu’ils ont été en proie à de perpétuelles mauvaises journées de cheveux.

«J’ai moi-même coupé et pris soin des pointes fourchues, mais je n’ai fait aucun style. C’est un désastre », a déclaré Elizabeth Short, une étudiante de 22 ans de l’East Village, dont les cheveux bruns mi-longs sont devenus secs et indisciplinés.

« Je me suis résignée à la mettre en chignon ou en queue de cheval », a-t-elle ajouté. « J’ai hâte de finalement le porter et de me sentir à nouveau jolie. »

Les propriétaires de salons et de salons de coiffure devront cependant naviguer dans les nouvelles réglementations sur les coronavirus. Les magasins de côtelettes ne peuvent rouvrir qu’à 50% de leur capacité et les clients doivent être tenus à six pieds de tout le monde sauf de leur styliste.

Tim Toohey, propriétaire du nouvel hybride salon-salon de coiffure Public Image NYC, a déclaré qu’il avait fait «un million de petites choses» telles que l’achat de baignoires de désinfectant pour les mains et de masques pour les clients, ainsi que la réorganisation de la zone de réception pour donner plus d’espace aux clients.

Et il est « super excité » de commencer enfin à fermer les serrures du studio West 27th Street à Chelsea – qui devait ouvrir en avril mais a été retardé par la pandémie.

« J’entends des gens qui ne peuvent pas attendre pour réparer la coupe de cheveux bâclée que leur conjoint ou ami a essayé », a-t-il déclaré.

D’autres propriétaires de salons de coiffure ont déclaré qu’ils prévoyaient de séparer les chaises avec des rideaux en plastique transparents à au moins six pieds l’un de l’autre et d’utiliser des feuilles d’inscription pour encourager les clients à ne pas s’attarder à l’intérieur de l’entreprise.

Pendant ce temps, les propriétaires des restaurants de Manhattan se préparaient dimanche pour le retour des repas en plein air.

Brendan McElroy, associé directeur du pub irlandais St. Dymphna’s, mettait en place cinq tables à l’extérieur de l’entreprise en prévision de la sortie de plus de monde.

« Cela va essentiellement fournir une sorte d’endroit pour un nombre limité de clients pour s’asseoir et profiter de quelques boissons », a déclaré McElroy au point d’eau, qui sert du pub grub sur l’avenue A près d’East Seventh Street. « Toute sorte de retour à la normale, aussi minime soit-elle, est excitante à ce stade. »

Il a ajouté: « Nous avons un menuisier qui va fabriquer des bacs à fleurs personnalisés pour enfermer les tables et bloquer la circulation dans la rue, et créer un petit patio. »

La réouverture du restaurant St. Dymphnas à Manhattan.
La réouverture du restaurant St. Dymphnas à Manhattan.G.N.Miller / NYPost

Les propriétaires d’autres restaurants ont déclaré qu’ils prévoyaient de modifier les pratiques de restauration normales pour les rendre plus sûrs pour les germes.

«Les New-Yorkais veulent retrouver leur vie sociale… mais leurs habitudes ont changé. Ainsi, par exemple, nous n’offrirons pas de menus à table », a déclaré Paolo Rossi, copropriétaire du restaurant Giano sur East Seventh Street dans l’East Village.

Au lieu de cela, les clients pourront scanner un code à barres pour accéder au menu de leur téléphone portable afin d’éviter de toucher à tout ce qui les met mal à l’aise, a-t-il déclaré.

Omar Tawakol, associé gérant du bar à chicha East Village Horus Cafe, a déclaré qu’il prévoyait de rouvrir avec six à huit tables d’extérieur.

«Nous allons le garder sanitaire. J’ai plus de 250 narguilés, et je vais m’assurer qu’aucun narguilé ne soit utilisé deux fois dans la même journée, pour éliminer toute possibilité de contamination », a-t-il déclaré. « Beaucoup de bars ont fermé leurs portes pendant cette pandémie … Donc, les gens qui sont toujours en activité sont des arnaqueurs. »

Les préparatifs de réouverture sont intervenus alors que le gouverneur Andrew Cuomo a déclaré dimanche que les mesures des coronavirus de l’État de New York étaient «sur la bonne voie», avec moins d’un pour cent des 67 526 tests administrés dans l’État de New York qui reviennent positifs.

Dans le cadre de la phase 2 du plan de réouverture de l’État, les concessionnaires automobiles et les services immobiliers peuvent également ouvrir, ainsi que les lieux de culte à 25% de leur capacité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *