Les plus grandes entreprises britanniques suppriment des dizaines de milliers d'emplois. Des millions d'autres sont menacés

Les plus grandes entreprises britanniques suppriment des dizaines de milliers d’emplois. Des millions d’autres sont menacés

Les dernières mesures ont été prises lundi par une grande compagnie pétrolière BP (BP) et fabricant de produits de luxe Mûre, qui a déclaré réduirait de 15% et 25% de leur effectifs, respectivement. Cela se traduit par 10 000 emplois chez BP et 350 à Mulberry.

Les grandes entreprises britanniques ont maintenant plus de 75 000 suppressions d’emplois en cours, et davantage sont attendues alors que les fermetures partielles et les distanciations sociales se poursuivent pendant les mois d’été. Les petites entreprises sont également critiquées, ce qui ajoute des centaines de milliers de pertes d’emplois au total.

British Airways (ICAGY) est réduisant 12 000 emplois, soit plus du quart de ses effectifs, en réponse à la forte baisse de la demande de voyages pendant la pandémie. Transporteurs rivaux EasyJet (ESYJY) et Virgin Atlantic va larguer 4 500 et 3 000 postes, respectivement, tandis que la société d’ingénierie et d’aérospatiale Rolls-Royce (RYCEF) coupe 9 000 emplois. Fournisseur de pièces Meggitt (MEGGF) réduit ses effectifs d’environ 1 800 personnes.
Les constructeurs automobiles de niche sont également durement touchés, avec des emplois chez Bentley (1 000), McLaren (1 200) et Aston Martin (500). HSBC (HBCYF) a annoncé en février qu’il supprimerait 35 000 postes, mais a depuis suspendu la plupart de ces licenciements pour éviter de forcer les travailleurs à chercher un nouvel emploi pendant la pandémie.

Jusqu’à présent, les données du gouvernement britannique n’ont pas saisi les centaines de milliers d’emplois qui ont probablement été supprimés en avril.

Le taux de chômage au Royaume-Uni est resté inférieur à 4% en mars, selon les données officielles. Mais des indicateurs plus opportuns, notamment avril, donnent une idée de la crise imminente de l’emploi. Le nombre de travailleurs inscrits sur les listes de paie des entreprises a chuté de plus de 450 000 entre mars et avril, selon les données du gouvernement.

Le pire est presque certainement à venir.

Environ 8,7 millions de travailleurs au Royaume-Uni ont été mis en congé dans le cadre d’un programme dans le cadre duquel le gouvernement couvre 80% de leurs salaires. Mais avec la suppression progressive du soutien d’août jusqu’à la fin du programme en octobre, et avec un effondrement de la demande, les entreprises peuvent avoir du mal à trouver du travail pour de nombreux employés en congé à leur retour.

«Les chefs d’entreprise savent que le soutien du gouvernement ne peut pas être infini, mais la triste vérité est que s’il n’y a pas d’argent à la porte, de nombreuses entreprises seront obligées de prendre des décisions difficiles en août», Jonathan Geldart, directeur général de l’Institut d’administration, a déclaré à la fin du mois dernier.

Les propriétaires de restaurants et de bars disent que la distanciation sociale pourrait anéantir leur industrie
Dans une enquête auprès de 700 chefs d’entreprise, près d’un quart ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas se permettre de contribuer aux salaires de leurs employés en congé entre août et octobre, l’institut a dit.
Restaurants, pubs et bars pourrait être particulièrement touché. Le télégraphe rapporté lundi que le Premier ministre britannique Boris Johnson avait décidé d’avancer la réouverture du secteur hôtelier à la fin juin à partir du début juillet après avoir été informé que 3,5 millions d’emplois dans le secteur étaient menacés.

Andrew Wishart, économiste britannique chez Capital Economics, a écrit le mois dernier qu’il s’attend à ce que le taux de chômage augmente à 9% dans les prochains mois. « La plupart de ce saut devrait rapidement être inversé une fois le verrouillage terminé, mais nous prévoyons toujours que le taux de chômage restera élevé au cours des prochaines années », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *