Poutine possède son propre «tunnel de désinfection» pour lutter contre les coronavirus

Poutine possède son propre «tunnel de désinfection» pour lutter contre les coronavirus

Le président russe Vladimir Poutine a été protégé contre le coronavirus en installant un tunnel de désinfection pour quiconque visite sa résidence à l’extérieur de Moscou, a rapporté mardi l’agence de presse contrôlée par l’Etat RIA.

Images de démonstration du tunnel, tweeté par RIA , a montré des personnes masquées qui le traversaient tout en étant aspergées de désinfectant par le plafond et par les côtés.

L’agence de presse russe a décrit le désinfectant comme un fin nuage de liquide qui recouvrait les vêtements des personnes et toute chair du haut du corps exposée.

Cependant, le Organisation Mondiale de la Santé en mai, a déclaré: «La pulvérisation de personnes avec des désinfectants (comme dans un tunnel, une armoire ou une chambre) n’est en aucun cas recommandée.»

« Cette pratique pourrait être physiquement et psychologiquement nuisible et ne réduirait pas la capacité d’une personne infectée à propager le virus par gouttelettes ou par contact. »

Dmitry Peskov, porte-parole de Poutine, a déclaré en avril que toute personne rencontrant Poutine en personne avait été testée pour le virus. Un mois plus tard, Peskov a déclaré qu’il avait lui-même été infecté.

Un médecin russe qui a donné à Poutine une visite télévisée d’un hôpital de Moscou traitant des patients atteints de coronavirus a également été testé positif pour le virus en mars.

Plus tôt dans la semaine, Poutine a affirmé que la Russie avait mieux géré la pandémie de coronavirus que les États-Unis lors de son apparition à la télévision d’État.

«Nous travaillons plutôt bien et sortons de cette situation avec le coronavirus en toute confiance et avec un minimum de pertes. … Mais aux États-Unis, cela ne se produit pas », a déclaré Poutine.

La Russie, selon Université Johns Hopkins carte des coronavirus, a le troisième plus grand nombre de cas signalés au monde, avec 544 725.

Il est derrière le Brésil avec 923 189 cas et les États-Unis avec 2 136 208 cas.

Le bilan officiel des morts en Russie est de 7 274, contre 116 905 en Amérique – mais ses chiffres ont été accueillis avec scepticisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *